Réflexologie plantaire occidentale pour tous

Saint Julien de Lampon – 24370

L’acidification de l’organisme et ses conséquences

Pour la plupart d’entre nous, l’alimentation regorge d’aliments gras, sucrés et raffinés qui, consommés quotidiennement et en grande quantité, sont acidifiants pour l’organisme.

Ces aliments néfastes encrassent les tissus avec des déchets métaboliques que nos émonctoires ne parviennent plus à éliminer, tant ils sont saturés.
C’est ainsi que des troubles divers et variés s’installent : fatigue chronique, migraines, douleurs musculaires et/ou articulaires, bronchite chronique, peau grasse, obésité, mauvaise haleine, mains moites et une sensibilité accrue au froid.

A ce tableau déjà sombre, s’ajoute la déminéralisation car l’organisme tamponne cet excès d’acidité en puisant dans ses réserves de calcium, ce qui provoque au fil du temps une fragilité osseuse avec un risque accru de fracture (ostéoporose) et une porosité osseuse (ostéomalacie).

Quels sont ces aliments acidifiants ? En premier lieu, la viande, les abats et la charcuterie car le catabolisme digestif des acides aminés composant ces aliments entraîne la formation d’acide urique.
Consommés en quantité raisonnable, l’excès d’acide urique contenu dans ces aliments est normalement éliminé dans les selles et les urines. Consommés en excès, les émonctoires que sont le foie, les reins, les intestins, les poumons et la peau, n’arrivent plus à éliminer l’acide urique qui se dépose dans les articulations en provoquant une inflammation douloureuse. Mais il s’accumule aussi dans les gaines nerveuses provoquant ainsi des douleurs au niveau du nerf sciatique, et dans certains tissus comme le gros orteil, provoquant la goutte.

D’autres aliments sont également acidifiants (les oeufs, les fromages, les produits laitiers en général, en particulier le lait de vache, le sucre, blanc notamment (et toutes les sucreries), les céréales, le pain, les pâtes, les gâteaux, le thé, la bière …

Pour réduire voire éliminer les troubles précités, un drainage effectué idéalement à chaque changement de saison, associé à une alimentation variée avec une consommation raisonnée de viande et autres abats et charcuterie et de produits laitiers (s’ils ne peuvent être complètement supprimés), contribuerait à restaurer l’équilibre acido-basique de l’organisme.

Prendre contact

Marie Hoquet

Lieu-Dit La Tourette
Saint Julien de Lampon (24370)

Me suivre

M'envoyer un email

Pin It on Pinterest

Share This